Image de soi : L’adolescence

Image de soi : L’adolescence

Prendre son temps est devenu un luxe et même une marginalité qu’on ne peut plus se permettre. On fait des achats en 1 seul clic, on paye sans contact, on est livré RAPIDEMENT et on nous répond dans la journée ! Des normes et influences dominantes qui ne nous laissent plus le temps de réfléchir à nos actes, pire encore…qui nous volent notre temps pour : se tromper, apprendre, grandir, s’enrichir, évoluer (tout ce qui défnit l'adolescence). Alors on complexe dés notre plus jeune âge. A 13 ans on regarde The Lodge sur Disney Chanel et la très fraîche Sophie Simnett.

Je cherche une vraie adolescente

 

Elle a 2 ans de plus que nous dans la série, une veste à paillette à 150€, une peau parfaite, des potes trop sympas et une chambre de dingue. Nous, on a un sein plus gros que l’autre, nos premiers poils et des boutons. En réalité l’actrice jouant Skye a 20 ans ( soit 7 ans de plus que nous…).

Le temps. Il ne s’achète pas il s’écoule, il nous fait traverser des étapes : réussites, échecs, combats…On en garde des traces physiques et morales. Cela ne se fait pas en un jour et les débordements de RAL bordeaux mat, les sourcils foncés, les talons de 10 cm et les contrefaçons de Louis Vuitton ne duperont personne.

Adolescence, je te zappe

 

On ne passe plus par la case gloss transparent à paillettes, le rose discret sur les paupières . Comme si l’adolescence était une insulte, une étape honteuse à camoufler. La société nous demande d’aller vite, d’être belle et performante, lisse et droite – prenez le temps d’apprendre à l’être. Parfois on a envie de rire pour rien avec ses copines, mais on va se taper la honte { d’ailleurs on ne dit plus se taper la honte sinon : on se tape la honte }. Il faut éviter de montrer qu’on a encore un peu d’insouciance.

On cherche alors à s’exprimer avec confiance, se montrer haut dessus, plus mature. Pour atteindre une maturité il faut du vécu – vouloir la mimer, n’est ce pas décider de le contourner ? Si vous avez besoin de vous enrichir : Placez des challenges dans votre vie, sortez de votre zone de confort. Mais ne forgez pas une image préconçue et marketing de l’être VIVANT que vous êtes. Ne devenez pas le mannequin blanc sans yeux, sans bouche, sans expression dans la vitrine de chez Zara.

Et nous non plus nous n’avons pas aimé la promesse évasive " tu verras avec l’age ça ira mieux " de nos proches. C’est pourquoi cet article. Savez vous pourquoi ça ira mieux ? Non pas parce-que d’un jour à l’autre vous allez devenir plus vieille et plus belle. Non, parce-que vous finirez par prendre les rênes de votre beauté. Vous n’éviterez plus qui vous êtes, vous arriverez à vivre avec l’avis des autres, à le prendre et le rejeter lorsqu’il est alimenté par de la jalousie.

Acceptez et créez votre propre image

 

Si scientifiquement votre corps va évoluer et se stabiliser, ce petit coup de pouce ne fera pas tout. A 26 ans ENFIN, je me regarde objectivement qui suis je vraiment ? Quel est mon potentiel ? Qu’est ce qui me va et ne me vas pas du tout ? Et JE décide.

Je décide que certaines tendances tombent bien pour moi et que d’autres iront mieux à mes copines. J’ai toujours pas accepté la petite bosse sur mon nez, mais j’ai pris soins de mes cheveux épais pour qu’ils fassent diversions. Je manque toujours de confiance, mais aujourd’hui j’en ai conscience. J’ai arrêté de me raser pour m’épiler et parfois comme une grosse flemmarde j’ai ressortie mon rasoir…

Les conséquences de la pression sociale peuvent être dévastatrices. Anorexie, boulimie, dépression, suicide, drogues, excès … Prenez le temps de devenir ce que vous voulez être – Inspirez vous de votre histoire & de vos rencontres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.